Le leader du MMM ne rate désormais aucune occasion de dire qu’un fossé le sépare du MSM. Lors de sa conférence de presse d’aujourd’hui, il a choisi la raillerie pour expliquer que le parti de Pravind Jugnauth n’est pas « dan karo kann » mais probablement « dans le désert ». Le chef de l’opposition précise toutefois que la fin du Remake n’augure en rien un rapprochement avec le Parti travailliste. Bérenger affirme ainsi que son parti se prépare à « aller seul aux prochaines élections générales » qu’il croit être pour très bientôt.

Toutefois, Bérenger reste favorable à une collaboration avec le gouvernement afin que la réforme électorale soit débattue au Parlement dès la rentrée de ce 13 mai. Le leader de l’opposition explique ainsi que le MMM est prêt à « donner un coup de main » au gouvernement pour la rédaction du projet de loi sur la réforme. Et Bérenger de rappeler qu’il n’entend pas avoir de discussion avec Navin Ramgoolam, sur la IIe République notamment, tant que le projet de loi sur la réforme électorale n’aura pas été présenté à l’Assemblée nationale.