Plus ou moins sur la même longueur d’onde. Le Premier ministre et Paul Bérenger le sont sur un certain nombre de sujets dont la lutte contre la corruption ou la réforme électorale. Pourtant le leader du MMM affirme que cela ne veut pas dire qu’ils vont conclure une alliance. Toutefois, le leader de l’opposition laisse une porte entrouverte. Si la question d’un rapprochement PTr-MMM revient sur le tapis, ce seront les instances du MMM (Comité Central et Assemblée des délégués) qui en décideront.

La conférence de presse d’aujourd’hui a été l’occasion pour Paul Bérenger de revenir sur le vote de l’amendement constitutionnel hier soir au Parlement. Selon le leader de l’opposition, le « non » exprimé par les trois députés du PMSD démontre que ce parti est « rétrograde ».