Le leader du MMM a une idée précise des prérogatives et des responsabilités du président de la IIe République. Il en a longuement parlé aujourd’hui. La réforme institutionnelle souhaitée par Paul Bérenger permet au Premier ministre de conserver ses pouvoirs tout en conférant des responsabilités accrues au chef de l’Etat, qu’il souhaite voir élu pour un septennat.

La question devrait être au centre d’une nouvelle série de discussions entre le chef de l’opposition et Navin Ramgoolam.