« Avec leur manière de faire, bientôt Ramgoolam passera pour un enfant de chœur. » Paul Bérenger a été très critique envers les nominations « scandaleuses » effectuées récemment par le gouvernement de Pravind Jugnauth.

Le leader du MMM dénonce également le fait que l’une des filles de la Speaker Maya Hanoomanjee est l’un des fournisseurs de Mauritius Duty Free Paradise.

Insistant de nouveau sur le fait qu’il n’y a pas de rapprochement entre le MSM et les mauves, Paul Bérenger estime que la situation qui prévaut dans le pays est « malsaine ». Et de réclamer encore une fois des élections générales « dans un délai raisonnable ».

Bérenger fustige aussi le refus essuyé par Rezistans ek Alternativ au niveau de la municipalité pour la tenue de son rassemblement au jardin de la Compagnie.

Abordant le sujet d’un éventuel retour au bercail d’Alan Ganoo et de Kavi Ramano, le chef des mauves fait comprendre que les militants des circonscriptions de Savanne/Rivière-Noire et de Belle-Rose/Quatre-Bornes ne sont pas forcément très enthousiastes.