Le député du MMM ne l’a pas vu venir. Paul Bérenger lui a pourtant balancé une claque verbale hier en pleine conférence de presse du parti. Les expressions de Kee Chong Li Kwong Wing, levant les yeux au ciel, les oreilles dressées et le sourire tendu, en disent long sur sa gêne.

Ce mercredi, Kee Chong a expliqué à nos confrères du Défi qu’il comprend la ligne dure adoptée par le Premier ministre face au double langage des indiens sur l’avenir du traité de non double imposition liant les deux pays. L’ancien ministre des finances Rama Sithanen, qui a également eu des mots durs à l’égard des autorités indiennes a, lui, laissé entendre que Kee Chong l’a appelé pour le féliciter de sa position.

Visiblement, ce n’était absolument pas la posture que le leader du MMM attendait du porte parole de la Commission Finance et Economie de son parti sur l’Inde. Kee Chong sait désormais à quoi s’en tenir…