Follow Us On

Slider

La gratuité des l’éducation tertiaire annoncée par le Premier ministre lors de ses vœux à la nation le 1er janvier dernier pourrait être un couteau à double tranchant. Animant la conférence de presse hebdomadaire du Mouvement militant mauricien (MMM) le samedi 19 janvier, Paul Bérenger s’en tient à un article de presse qui indique que certains cours ne seront plus dispensés par l’université de Maurice.

L’ancien Premier ministre se demande si l’annulation de ces cours n’est pas un moyen de réduire les coûts. Il s’interroge aussi sur la révision des critères d’admission en Grade 12, soit le Lower VI, ce qui, dit-il, va inévitablement réduire le nombre des étudiants canalisés vers les institutions du tertiaire.

Il parle d’effet d’annonce, sans réelles alternatives pour la formation technique.

Facebook Comments