Un arbre aux feuilles bleues. Des pierres bleues empilées. Un canot… mais en est-ce vraiment un ? D’étranges choses habitent les jardins du Réduit. Des œuvres contemporaines conçues pour l’exposition éphémère « The Edge of the World », dont le coup d’envoi est donné cette semaine.

Si le vernissage a lieu ce jeudi 19 mai, le public pourra déambuler dans les jardins à partir du 20. Et partir à la découverte des œuvres d’Alix Le Juge, de Christophe Rey, Nirmal Hurry, Gavin Poonoosamy, Geereesha Torul, Jacques Desiré Wong So, Kavinash Thomoo, d’Odette Bombardier et d’Oliver Maingard. Ce sont les 9 artistes dont les propositions ont été retenues par un jury sur la quarantaine de dossiers reçus.

Le panel se compose de noms réputés dans la région dans le domaine de l’art contemporain. Béatrice Binoche, qui est à la direction du Fonds régional de l’art contemporain de La Réunion. Zasha Colah, curatrice indienne attachée à la Clark House Initiative, à Bombay, qu’elle a cofondée. Et Kabelo Malatsie, directrice de la Galerie Stevenson à Johannesburg.

Cette manifestation d’art contemporain, qui jouit du soutien de l’Union européenne, est à l’initiative de la présidente de la République, aidée de Khalid Nazroo et de Salim Currimjee.

Un symposium est prévu le samedi 21mai, à l’Institut français de Maurice, à Rose-Hill, l’art contemporain dans l’océan Indien. L’expo éphémère se veut un événement annuel qui s’ouvre, dès 2017, aux artistes de la région.

Exposition ouverte au public du 20 au 29 mai, de 9h à 17h.