Ils étaient une quinzaine à barrer la route aux pelleteuses ce vendredi 7 septembre. Pour ces pêcheurs, le flou demeure sur les travaux visant à prévenir l’érosion sur l’une des plages publiques de Baie-du-Tombeau. Selon Judex Rampaul, le président du Syndicat des pêcheurs, il n’y a eu ni consultation, ni dialogue entre les autorités et les quelque 80 pêcheurs de la localité.

Rampaul affirme également que le ministère de l’Environnement n’a pas été transparent sur les coûts et la nature de ces travaux qui ont commencé il y a un mois et qui ne se termineront pas avant plusieurs semaines. Le président du Syndicat des pêcheurs se demande également pourquoi cette partie de la plage est en travaux alors que l’érosion affecte également le littoral, quelques mètres plus loin.

Au ministère de l’Environnement, on confirme l’intention d’Etienne Sinatambou de rencontrer les pêcheurs en tout début de semaine, voire dès ce samedi 8 septembre. Car on estime que certaines des questions soulevées sont légitimes.