L’ancienne patronne de l’Independent Broadcasting Authority (IBA) est arrivée à la commission anticorruption peu par après 9h30, ce 30 août pour y être entendue par les enquêteurs. Elle est arrivée en compagnie de Tawheen Choomka, son avocate, qui est également sa sœur.

L’Independent Commission against Corruption (ICAC) s’intéresse à Youshreen Choomka depuis avril 2016. Suite à la réception d’une correspondance après le recrutement de la membre du MSM comme directrice générale de l’IBA. Alors qu’elle avait été présidente de l’institution depuis mai 2016. Les enquêteurs de la commission anticorruption avaient notamment perquisitionné les locaux de l’IBA à Port-Louis mais aussi ceux du cabinet de recrutement qui avait effectué l’exercice de sélection pour le poste de directeur général.

Fin 2017, les agissements de Choomka ont également été étudiés par un fact-finding committee (FFC). Suite à des informations parues dans la presse à l’effet que la juriste, alors présidente de l’IBA, aurait utilisé sa proximité avec le pouvoir pour faciliter les affaires d’investisseurs étrangers.

Yogida Sawmynaden avait confirmé en mars que les conclusions du FFC avaient été transmises à l’ICAC pour enquête. Il répondait à une question au Parlement.