Cap sur les municipales. Le Parti travailliste (PTr) est résolument tourné vers cette prochaine échéance électorale. Même les récents propos de Shakeel Mohamed sur Navin Ramgoolam, assure Arvin Boolell, ne posent « aucun problème ». Le porte-parole des rouges d’avancer que les discussions à ce sujet lors du bureau politique de ce mercredi 15 avril, au Square Guy Rozemont, ont été « très franches ».

Pour Shakeel Mohamed, chef de file du PTr au Parlement, cet exercice d’explications était « nécessaire ». Les avis divergents ont pu s’exprimer, « comme cela se fait dans toutes les familles ». Bien que chacun ait « maintenu ses positions ».

Le PTr compte se battre au niveau des cinq municipalités. « Nous avons l’intention, assure Arvin Boolell, et la rage de vaincre » l’adversaire désigné : « l’Alliance Lepep ». Cinq comités ont donc été mis sur pied pour dresser une liste des candidats potentiels. L’objectif pour le PTr : « Maintenir et consolider notre assise. Et rendre la vie difficile aux locataires de la Government House. »

Commentant l’actualité et le Ponzi allégué au niveau du groupe BAI, Arvin Boolell a aussi annoncé que le PTr compte constituer un comité de légistes. Celui-ci devrait initier des  poursuites contre la Financial Services Commission, le Stock Exchange of Mauritius, et le gouvernement, de même que la Banque de Maurice qui a « lamentablement failli dans sa tâche ». Et de maintenir que Dawood Rawat doit rentrer au pays pour s’expliquer.

Photo : Shakeel Mohamed