Ils habitent Quatre-Bornes depuis des années. Certains sont enregistrés à la circonscription no 18 depuis quarante ans. Mais ils n’ont pu exercer leur droit de vote aujourd’hui. La raison : leurs noms ne figurent pas sur les listes des électeurs enregistrés.

Si certains ont dû se déplacer vers d’autres centres de vote, d’autres devront attendre janvier pour s’inscrire à nouveau sur le registre des électeurs. Cet exercice est renouvelé tous les ans, indique le Commissaire électoral Irfan Rahman, rencontré à l’école Emilienne Rochecouste. Qui rappelle qu’il est du devoir de chaque citoyen de s’assurer qu’il est dûment enregistré comme électeur.