A l’inauguration du business hotel voisin de l’aéroport Sir Seewoosagur Ramgoolam, hier soir, le Premier ministre était très loquace. Navin Ramgoolam est, en effet, revenu sur les débuts du nouveau terminal de l’aéroport, en insistant sur son implication à divers niveaux et dans les détails. Pour finalement narrer l’aménagement de son bureau de Premier ministre, peu de temps après son investiture, en 1995. Tout en concédant la nécessité des procédures, Ramgoolam rappellera cependant que tout a été fait « selon [ses] goûts ».