Attendu aux Casernes centrales ce matin, Danrajsingh Aubeeluck ne s’est finalement pas pointé. Contacté par ION News, le leader du Party Malin explique ne pas pouvoir se rendre au Central Criminal Investigation Department car il vient tout juste de prendre un emploi. «Fek rantre ek pa pou kav pran konze», soutient Aubeeluck. En ajoutant qu’il a informé les enquêteurs qu’il ne pourrait pas être présent aujourd’hui.

Le leader du Party Malin a été convoqué dans le cadre de l’enquête ouverte suite à un incident survenu le 12 mai dernier, jour du Nomination Day pour les municipales. Accusant le commissaire électoral et son staff d’avoir falsifié le registre électoral, Danrajsingh Aubeeluck s’était emporté contre ceux présents, y compris le policier qui tentait de le raisonner. Et, de l’avis de l’Electoral Supervisory Commission, ce dernier s’était montré « violent et agressif ». D’où la décision de cette institution de référer le cas à la police.

Danrajsingh Aubeeluck indique qu’il devrait se rendre aux Casernes centrales dans dix jours.

Image d’archives