Follow Us On

Slider

Arrivés au Central Criminal Investigation Department (CCID) à 10h30, Patrick Assirvaden, Cader Sayed Hossen et Suren Dayal n’en sont ressortis que peu après 14h. Venus s’expliquer sur les incidents lors de l’ouverture du centre sportif Parisot, à Phoenix, les trois cadres du Parti travailliste sont ressortis dubitatifs de leur audition.

Pour l’avocat Yatin Varma, la police perd son temps avec des « peccadilles purement politiques ». Il estime que la police et le CCID doivent faire mentir la perception qu’ils sont devenus « un instrument » que des politiques utilisent pour la « persécution » de leurs adversaires.

Facebook Comments

1er étage, Bâtiment Jamalacs,
Rue du Vieux Conseil, Port Louis

Rédaction : [email protected]
Publicité : [email protected]

Téléphone :  212 75 90
Fax :  212 74 91

More in Main sliders, News, Videos
[Vidéo] «Il n’est pas trop tard» pour revoir le quantum de la compensation salariale, soutient Gopee

Narendranath Gopee n’en démord pas. La compensation salariale accordée en début de semaine ne suffit pas. Le projet de loi...

Close