Rezistans ek Alternativ est contre la réforme électorale proposée par le Premier ministre Pravind Jugnauth. Ashok Subron explique que si jamais la réforme électorale est votée la semaine prochaine, le mouvement de gauche étudiera toutes les avenues pour la contester.
Entre autres, il invite les Mauriciens qui combattent le communalisme à enfiler «leur gilet» pour brandir leur appartenance à la nation. Ashok Subron s’adressait à la presse ce samedi 8 décembre pour commenter les débats à l’Assemblée nationale au sujet de la réforme électorale.
Il estime que «la lumière de Rezistans ek Alternativ» planait dans l’hémicycle le vendredi 7 décembre. Ashok Subron estime également que les leaders des différents partis ne doivent pas choisir des députés après les élections. Il faut aussi corriger le nombre de représentants à la proportionnelle, système qui, dit-il, favorise uniquement les partis traditionnels.
Ashok Subron est d’avis que le Premier ministre s’entête à proposer cette réforme malgré l’opposition des différents partis. Il souhaite qu’elle n’obtienne pas la majorité des trois-quarts.