Pour le porte-parole de Rezistans ek Alternativ, l’alliance Travaillistes-MMM, qui sera ratifiée auprès des instances rouges et mauves ce vendredi, n’a rien d’« historique ». Car cela fait partie des « décompositions et recompositions des alliances électorales » depuis ces trente dernières années, affirme Ashok Subron. Cette « allliance presque finalisée », dit-il, n’est pas basée sur « un vrai projet de société pour transformer » Maurice. Or, avance Subron, le modèle politique et économique actuel accentue les inégalités sociales.

Subron lance donc un appel aux syndicalistes, mouvement écologistes, jeunes et artistes, à ceux qui veulent un « changement de fond », à se rallier à Rezistans ek Alternativ. « Pour former un bloc électoral » qui affrontera le Parti travailliste, le MMM, le PMSD et « ban ki ti fek avec Ramgoolam » aux prochaines législatives.