Pour Paul Bérenger, la Speaker de l’Assemblée nationale a une nouvelle fois fait preuve de parti pris lors des travaux parlementaires de ce mardi 7 juin. Le leader de l’opposition a estimé que Maya Hanoomanjee se devait de rappeler à l’ordre le Parliamentary Private Secretary Thierry Henry pour son attitude envers lui.

Ce qui n’était qu’une joute verbale entre Xavier Duval et Rajesh Bhagwan a vite dégénéré. Le Deputy Prime minister et ministre du Tourisme répondait à une question du député du MMM sur des recrutements à la Tourism Authority. Bhagwan ne se faisant pas prier pour exprimer son insatisfaction sur la manière de répondre de Duval a été repris par Thierry Henry. Une attitude qui a fortement déplu au leader de l’opposition. Qui s’est empressé de le faire savoir au député. « Criminel ! » a-t-il lancé à ce dernier, faisant allusion à l’accident fatal qu’il a causé en avril dernier.

Refusant d’être rappelé à l’ordre par la Speaker Maya Hanoomanjee, Paul Bérenger s’est refusé à retirer son mot. Conduisant la présidente de l’Assemblée nationale à l’expulser. C’est sous les huées de « batiara » lancées par Henry que le leader de l’opposition a quitté l’hémicycle. Suivi, en signe de solidarité, des autres députés du MMM.

Plus tôt dans la matinée, les esprits se sont également échauffés alors que le Premier ministre répondait à une question sur le poste de directeur général de la Commission anticorruption.

Alors que Rajesh Bhagwan se fait rabrouer par la Speaker pour ses commentaires, sir Anerood Jugnauth lance, amusé et en regardant Maya Hanoomanjee : « [His name is] Not Bhagwan but bad one. »

Bhagwan, du tac-au-tac : « I am not a ‘sheitan’, like ‘certains’! »  Maya Hanoomanjee tente à plusieurs reprises de rappeler à l’ordre le député mauve, Bérenger s’emporte. « Qu’est-ce qui est acceptable ? Le Premier ministre se moque des noms de membres de cette Assemblée ! » s’emporte le leader de l’opposition.

Dans le brouhaha qui s’ensuit, la Speaker se débat pour ramener l’ordre, Bhagwan répète : « Je suis fier de mon nom ! », Bérenger interpelle Maya Hanoomanjee à plusieurs reprises : « Veuillez attirer l’attention du Premier ministre également ». Roshi Bhadain se jette dans la mêlée et adresse une remarque au Whip de l’opposition qui se tourne vers la Speaker : « Demandez-lui d’arrêter de murmurer. »

Le Premier ministre finit par lâcher, avec une pointe de sarcasme : « C’est une affaire de prononciation. »

Photo : Paul Bérenger, leader de l’oppostion, entouré de Reza Uteem et de Rajesh Bhagwan.