C’est peu après 2h30 du matin qu’Hussen Abdool Rahim a quitté les locaux du CCID, ce vendredi matin. Celui qui a dénoncé l’ancien Attorney General Ravi Yerrigadoo, pour ensuite se rétracter, s’est rendu, sans avocat, au Central Criminal Investigation Department avant  son audition filmée dans les locaux de la Central Investigation Division (Sud).

Décontracté à l’issue de son long interrogatoire, Hussen Abdool Rahim dit avoir détaillé aux enquêteurs les circonstances dans lesquelles son affidavit a été rédigé par les bons soins des journalistes et du directeur des publications de l’express. Il a de nouveau affirmé avoir été «manipulé» par eux et Roshi Bhadain.

«Serein et très tranquille», Hussen Abdool Rahim a néanmoins demandé une protection policière. Il est attendu de nouveau aux Casernes Centrales, ce vendredi 22 septembre, dans la matinée.