Elle est venue. Elle n’a pas encore vraiment rien vu du pays – hormis les paysages sur le trajet de l’aéroport. Arrivée sur l’île par ce dimanche ensoleillé, Anoushka Shankar est tout excitée à l’idée du concert qui aura lieu dans trois jours. Sa personnalité est lumineuse. Son verbe, fluide. Comme la robe fleurie qui lui arrive aux chevilles.

Maurice, la virtuose du sitar ne connaît pas beaucoup. Elle a toutefois hâte de découvrir l’île. De goûter à son café – breuvage qu’elle apprécie particulièrement. Aux plats bien de chez nous.

Anoushka Shankar veut aussi profiter de son séjour pour se ressourcer. Se poser, le temps de cette tournée à Maurice et à La Réunion loin de ses deux fils. Méditer. Peut-être au vortex de Riambel, dont on lui a parlé.

La musique d’Eric Triton, la musicienne et compositrice a eu l’occasion de la découvrir en amont de ce concert. Elle est «merveilleuse», décoche Shankar dans un sourire. Notre bluesman local, qui d’habitude a la parole facile et un rire sonore, semble presque intimidé en la rencontrant cet après-midi, au Morne.

Triton et ses fidèles compagnons assureront la première partie de la soirée, le mercredi 26 septembre, avec quelques titres – «deux instrumentaux, ‘So blues’», leur set ne dure que 20 minutes – tirés de son dernier-né «So blues». Si le temps le permet, il fera également retentir son hymne : ‘Linite’.

Rendez-vous le mercredi 26 septembre au Trianon Convention Centre à partir de 20h. Quelques billets sont disponibles sur Monticket.mu