Le Premier ministre et le leader de l’opposition s’entendent sur la mise en place d’un Serious Fraud Office. Bérenger allant même jusqu’à souhaiter que cette institution remplace la Commission anticorruption. Interrogé sur ce développement, le directeur général de l’ICAC a évité de commenter les déclarations des responsables politiques. Toutefois, Anil Kumar Ujoodha précise qu’il a recommandé que la Prevention of Corruption Act soit amendée afin que la Commission puisse également enquêter sur des délits liant corruption et fraude ou escroquerie, par exemple.

Anil Kumar Ujoodha participait aujourd’hui à un colloque organisé par l’ICAC à l’intention des jeunes de l’université de Maurice. ION News diffusera un reportage sur les débats en milieu d’après-midi.