Il y a plus de 2 000 maisons contaminées à l’amiante à travers l’île. La Confédération des travailleurs du secteur privé tient à le rappeler. Le syndicat, dont c’est l’un des chevaux de bataille depuis des années, s’étonne ainsi que le nouveau comité mis sur place sur ce sujet ne se penche que sur l’Ouest du pays. «Pour nous, il est clair qu’ils vont faire de la politique», s’énerve Reeaz Chuttoo, président du regroupement syndical.

Un comité avait été mis sur pied, en 2015, pour s’occuper du désamiantage des maisons. Mais celui-ci s’est dissout suivant la démission de Raj Dayal, alors ministre de l’Environnement, indique Reeaz Chuttoo.

Le syndicaliste attire également l’attention sur la présence d’amiante à l’hôpital Candos. Cela alors que l’ex-ministre des Finances Vishnu Lutchmeenaraidoo avait prévu une enveloppe de Rs 100 millions pour ces travaux, dit Chuttoo.