Le leader du MMM et de l’opposition salue la décision de Navin Ramgoolam de « donner la priorité » au mini amendement constitutionnel lors de la rentrée parlementaire. Paul Bérenger de souligner aujourd’hui, lors de son point de presse hebdomadaire, qu’il souhaite que le bill soit « voté à l’unanimité et le Parlement dissout dans des délais raisonnables ». Pour ce qui est d’une éventuelle alliance avec le Parti travailliste, le leader mauve se veut rassurant : « Aucune nouvelle décision ne sera prise au MMM sans passer par l’assemblée des délégués. »