Ameenah Gurib-Fakim n’aurait même pas dû avoir accepté la carte de crédit remise par Planet Earth Institute. La présidente de la République s’est «disqualifiée» ce faisant, soutient Ajay Gunness. Toutefois, elle n’est pas la seule à blâmer dans cette affaire, estime le secrétaire général du MMM. Rappelant qu’Ivan Collendavelloo avait défendu Alvaró Sobrinho, l’Angolais polémique derrière le PEI, encourageant ainsi les liens entre Gurib-Fakim et l’homme d’affaires controversé.

Ajay Gunness était sur le plateau d’ION News, le jeudi 1er mars, pour une interview live portant notamment sur les remous au MMM. Ivan Collendavelloo, interrogé le soir même sur les commentaires de Gunness, a renvoyé ce dernier aux problèmes de son parti.