Ils ont été patients. Mais là, c’est le ras-le-bol chez le personnel de cabine d’Air Mauritius. Les négociations sur les salaires et conditions de travail en vue d’un nouvel accord collectif sont dans l’impasse. Le point de discorde : la hausse salariale de 4% proposée par la compagnie d’aviation nationale.

Pour l’Air Mauritius Cabin Crew Association (AMCCA), cette proposition illustre le manque de considération d’Air Mauritius à leur égard. D’autant plus que les négociations traînent depuis avril 2014, la compagnie propose d’aligner les contrats qui doivent être renouvelés sur les conditions moins avantageuses qui ont cours chez Airmate. Et que d’autres catégories d’employés ont obtenu une augmentation salariale de 12%, explique Reeaz Chuttoo, qui agit comme négociateur.

L’AMCCA, qui représente 460 des 475 cabin crew, a bien tenté de porter l’affaire devant la Commission de conciliation et de médiation. Mais la direction ne s’est pas présentée, selon Chuttoo.

Le personnel de cabine s’est prononcé suivant une assemblée générale. Face au «deadlock», ces employés ont voté en faveur d’une grève. Le syndicat sollicite, pour sa part, l’intervention du gouvernement et du ministère du Travail.