Patrick Hofman et le pilote sud-africain retrouveront-ils leurs postes au sein d’Air Mauritius (MK) ? La question de leur réintégration est «sur la table», affirme Jack Bizlall. Les deux hommes sont attendus au ministère du Travail, cet après-midi à 15h. C’est ce qui ressort d’une réunion qui s’est tenue, ce matin au ministère, avec le syndicaliste, qui agit comme négociateur pour les deux syndicats de pilotes de la compagnie, et Fouad Noorally, qui représente MK.

La compagnie d’aviation nationale a, le vendredi 6 octobre, licencié trois pilotes suivant des perturbations dans les opérations, la veille. Une douzaine de pilotes s’étaient fait porter malades. Une «action concertée» s’apparentant à une «grève» pour MK. Le renvoi de ces pilotes est un «acte délibéré d’intimidation», jugent l’Airline Employees Association et la Mauritius Air Line Pilots Association.

Patrick Hofman, président de l’AEA, avait d’ailleurs saisi la Cour suprême pour empêcher son expulsion expresse.

La réintégration de Frédéric Gébert a été annoncée ce lundi 9 octobre suivant ses excuses. Jack Bizlall estime cependant que le pilote mauricien a été contraint de s’incriminer et d’incriminer ses collègues dans ce courrier.