La police et la Commission anticorruption devaient faire connaître leur « stand » dans l’affaire Sun Tan aujourd’hui. L’audience a toutefois été renvoyée. L’Acting Solicitor General Rajesh Ramloll, a, en effet, demandé à être considéré comme « third party » dans cette affaire. Les avocats des deux parties, explique Sir Hamid Moollan, qui représente Satyajit Boolell, devront eux aussi consulter ce document.

L’audience reprendra demain.