Follow Us On

Slider

Ameenah Gurib-Fakim a agi en tant que directrice bénévole de Planet Earth Institute, affirme sir Anerood Jugnauth. « Elle n’a pas été payée », insiste le ministre mentor.

La présidente de la République avait de « bonnes intentions » en s’engageant auprès de l’ONG, poursuit-il.

SAJ prend aussi la défense d’Álvaro Sobrinho et se prononce également sur le procureur portugais qui avait enquêté sur l’Angolais. Comme il y a dix jours, le ministre mentor estime que les critiques et soupçons qui vise l’Angolais sont à mettre sur le dos de personnes qui ne veulent pas que Maurice se développe.

L’homme d’affaires, insiste-t-il, veut seulement investir à Maurice et en a les moyens.

Le ministre mentor assistait, ce 21 mars, aux célébrations des 27 ans d’indépendance de la Namibie, organisées au Gymkhana Club.

Invitée d’honneur aux côtés de Saara Kuugongelwa-Amadhila, Premier ministre de ce pays du sud-ouest africain, Ameenah Gurib-Fakim n’a pas adressé un mot à la presse. La présidente de la République a quitté les festivités peu après la fin de la partie protocolaire. Son service de sécurité s’est de nouveau distingué par son excès de zèle envers les journalistes présents.

Le samedi 17 mars, Paul Bérenger pointait la présidente du doigt, affirmant qu’elle avait siégé sur le conseil d’administration d’une entreprise et non d’une ONG.

Gurib-Fakim avait affirmé, sur Radio Plus, n’avoir perçu aucune rémunération. Et indiqué qu’elle émettrait un communiqué en début de semaine.

Facebook Comments