Paul Bérenger et Reza Uteem auront à répondre en Cour des propos qu’ils ont tenus sur Pravind Jugnauth dans le cadre de l’affaire Sobrinho. C’est le Premier ministre lui-même qui l’a annoncé, cet après-midi, à Circonstance, St Pierre.

Le leader du MMM et son responsable économique, rappelle Pravind Jugnauth, disent qu’il « a magouillé pour qu’un étranger puisse obtenir des permis ». Et au lieu de s’excuser, ils maintiennent leurs dires, s’offusque le chef du gouvernement.

« Mo pou netway zot ! » promet Pravind Jugnauth. Certes, dit-il, il a déjà rencontré Álvaro Sobrinho par le passé. Mais comme tant d’autres investisseurs potentiels, précise-t-il, que Maurice intéresse. « Mais je ne traite pas les applications. »