Le Premier ministre a été peu loquace à l’issue de son point de presse sur la mise sur pied du National Drugs and HIV Council. Interrogé sur ses sentiments à une semaine de l’audition de l’appel du Directeur des poursuites publiques dans l’affaire Medpoint devant le Privy Council, Pravind Jugnauth n’a pas souhaité répondre. Préférant temporiser, «nou atann» a-t-il dit. Coupant court aux questions qui allaient lui être posées sur la nouvelle posture adoptée par la commission anticorruption lors de l’audition du 15 janvier.

Photo d’archive: Pravind Jugnauth arrivant en Cour suprême, le 13 janvier 2016, pour le 2e jour de l’audience de son appel à sa condamnation pour conflit d’intérêts dans l’affaire Medpoint.