Le bureau du Directeur des poursuites publiques envisage de loger des charges formelles contre Navin Ramgoolam. La poursuite devait se prononcer aujourd’hui en Cour de Curepipe. Mais le représentant du bureau du DPP a requis trois mois supplémentaires, arguant être en attente de réponse quant à une demande d’entraide judiciaire à d’autres pays.

L’ex-Premier ministre fait l’objet de charge provisoire de blanchiment d’argent après la découverte de près de Rs 220 millions en roupies et devises étrangères à son domicile, début 2015.

MGavin Glover, avocat de Navin Ramgoolam, a objecté à la demande de renvoi et maintenu sa motion pour une radiation de l’accusation provisoire pour délai injustifié.

La magistrate Bhogun n’a pas accepté à la requête de la poursuite. Une nouvelle audience est fixée au 19 juillet. «Nous attendons la poursuite de pied ferme», a déclaré Gavin Glover à l’issue de la comparution, ce matin.