Follow Us On

Slider

Raj Dayal a peut-être commis un outrage à la Cour en dévoilant la lettre, hier, émanant du bureau du Directeur des poursuites publiques (DPP). C’est ce qu’a argué MMedaven Armoogum dès la reprise du procès contre l’ex-ministre de l’Environnement, ce lundi 17 septembre. Le bureau du DPP, a indiqué son représentant, demandera l’ouverture d’une enquête pour déterminer comment ce courrier a fuité.

Dayal a révélé, hier face à la presse, une lettre de Rashid Ahmine, Senior Assistant Director of Public Prosecutions, adressée au Commissaire de police Mario Nobin. Ce document démontrerait, selon l’ex-ministre, que ses droits ont été lésés.

MRavi Rutnah, qui le représente, argue pour sa part que cette lettre est déjà sur la place publique et «a été envoyée à un certain nombre de personnes, dont la presse». L’avocat dit ne pas l’avoir reçue par la poste.

Autre point soulevé en Cour intermédiaire aujourd’hui : l’avocat de Raj Dayal veut contre-interroger trois témoins. Ces derniers, selon Me Rutnah, ont manipulé l’enregistrement sonore sur laquelle on entend l’ex-ministre demander une somme d’argent pour l’achat de sacs de couleur pour la fête Holi. «The recording is a poisonous fruit, so those who have poisoned the apple will not be tendered for cross examination?» a demandé Me Rutnah devant l’objection de la poursuite à cette motion.

Me Armoogum a justifié sa position, faisant valoir que : «It is a motion based on allegations. In the absence of evidence, I cannot tender these witnesses for cross examinsation.» Du reste, la poursuite n’est «sous aucune obligation» d’appeler des témoins à ce stade, a ajouté le représentant du Parquet.

Face à cet argument, Me Rutnah a déclaré que le contre-interrogatoire de ces témoins est essentiel.

Les magistrats Sachin Boodhoo et Darshana Gayan feront connaître leur décision le 9 novembre prochain. Le procès se poursuivra les 15 et 23 du même mois.

Impliqué dans l’affaire Bal Kouler, le député de Flacq/Bon-Accueil est accusé d’avoir sollicité un pot-de-vin de Rs 1 million pour l’achat de 50 sacs de poudre colorée. Il plaide non coupable.

Facebook Comments

1er étage, Bâtiment Jamalacs,
Rue du Vieux Conseil, Port Louis

Rédaction : [email protected]
Publicité : [email protected]

Téléphone :  212 75 90
Fax :  212 74 91

More in Main sliders, News, Videos
[Vidéo] Maurice une Engineering Hub dans cinq ans ?

Tout ce qui a été construit à Maurice est, en partie, le fait d’ingénieurs. L’Institution of Engineers Mauritius (IEM) tient...

Close