Contrairement à ses camarades, Najiha Toorabally n’a pas fait sa rentrée en Grade 7. Elle refuse de se rendre au Pailles SSS, alors qu’elle habite Goodlands. Les parents de la jeune fille de 11 ans insistent, du reste, qu’elle ne peut pas faire le voyage. Un certificat médical en atteste, soutient sa mère.

La demande de transfert des Toorabally pour un établissement plus près de leur domicile n’a pas abouti. Interrogée hier, la ministre de l’Education Leela Devi Dookun-Luchoomun, chargée de ce maroquin, a déclaré que les parents pouvaient se tourner vers des collèges privés de la région.

«Ce n’est pas parce que le ministère me dit qu’il faut la mettre dans un collège privé que je dois être d’accord», souligne Amirah Toorabally. Sa fille a très bien travaillé aux examens du Primary School Achievement Certificate, obtenant 6 «credits».

On leur a demandé de soumettre une nouvelle demande de transfert, a indiqué Amirah Toorabally.