C’est dans la zone économique de Jin Fei que sir Anerood Jugnauth a été convié, ce lundi soir, pour célébrer le Nouvel an chinois. Des festivités marquées par un spectacle de danses et acrobaties proposé par la troupe Shanxi. Mais aussi par le discours de l’ambassadeur de Chine à Maurice qui a rappelé les liens qui unissent nos deux pays.

Li Li est revenu sur l’année 2015, qui a été « extraordinaire » pour la Chine avec une croissance de 6,9% et une contribution qui compte pour un quart de la croissance mondiale. L’année qui vient de s’écouler, a poursuivi le diplomate, a également été « hors du commun » en ce qui concerne les relations sino-mauriciennes. Avec une coopération renouvelée sur plusieurs fronts sur le plan domestique – le projet Jin Fei est entré dans une « nouvelle phase de développement », a relevé Li Li. Mais aussi élargie au niveau de la région, la Chine comptant se servir de Maurice comme plateforme pour ses investissements sur la région africaine mais aussi asiatique.

S’il n’a pas fait de discours officiel, le Premier ministre a tout de même tenu à souligner « nos relations exceptionnelles » avec la Chine. Celles-ci, dit-il, ne se bornent pas à l’économie ni au commerce.

Photo (de g. à dr. à l’avant-plan) : Lady Sarojini et sir Anerood Jugnauth, Premier ministre, Ameenah Gurib-Fakim, présidente de la République, et Li Li, ambassadeur e Chine à Maurice.