Refuser d’employer quelqu’un, explique le président de l’Equal Opportunities Commission, parce qu’il parle créole et maîtrise peu ou prou l’anglais et le français est inacceptable si la maîtrise de ces langues ne relève pas des compétences requises pour le job. La justice sociale était au cœur des débats, hier soir à l’Institut Cardinal Jean Margéot, à Rose-Hill. Brian Glover, l’un des deux intervenants, a mis l’accent sur la nécessité de lutter contre toutes les types de discrimination et notamment linguistique.

L’activiste Jeff Lingaya a, pour sa part, souligné que le changement doit venir de chacun de nous si l’on souhaite que la société change.

Le travailleur social Lindsay Morvan agissait comme modérateur.