La police a livré les chiffres des contraventions dressées depuis 2017. Et les chiffres sont éloquents. De janvier à novembre, 217 922 contraventions ont été dressées. 84 286 d’entre elles concernent des excès de vitesse, 2 088 un alcotest positif, tandis que 10 025 chauffeurs et passagers ne portaient pas la ceinture de sécurité. Le portable au volant reste problématique. Malgré les mises en garde régulières des autorités, 11 238 chauffeurs ont été mis à l’amende pour usage du portable au volant.

En cette période de fêtes, les autorités appellent à la vigilance et à la prudence sur les routes. Diverses campagnes de sensibilisation à la sécurité routière sont également en cours.

Daniel Raymond, Road Safety Coordinator au ministère des Infrastructures publiques, a pour sa part rappeler les projets en chantier dans le cadre du programme national sur la sécurité routière. Les moto-écoles, qui devaient entrer en opération en octobre dernier, démarreront leurs activités en janvier 2018.

Le projet de continuum d’éducation routière sera déployé dans les écoles primaires mais aussi au niveau des collèges à partir de 2018. Avec le soutien de la Traffic Management and Road Safety Unit et la police.

Raymond rappelle que la limitation de vitesse à moins de 60 kilomètres/heure en ville est à l’étude. Tout comme l’aptitude médicale des chauffeurs.