Toute une série de mesures doivent être prises pour gérer le problème de chiens-errants. Parmi, l’élevage doit être mieux contrôlé, assure le ministre de l’Agro-industrie Mahen Seeruttun. Il intervenait, ce mardi 25 septembre, à l’issue d’un atelier de travail sur la gestion des chiens errants, à Réduit, à l’initiative de son ministère dans le sillage d’un Memorandum of Understanding signé avec l’association Humane Society International afin de stériliser 10 000 chiens dans la région de Flacq.

D’après Mahen Seeruttun, la population de chiens à Maurice s’élève à plus de 300 000, dont plus de 80 000 sont sans propriétaires. Le Pr Pim Martens, fondateur de l’ONG AnimalWise, qui a travaillé avec différents pays, a présidé cet atelier de travail. Il était accompagné de Karen Soeters qui a mené des campagnes de stérilisation et de sensibilisation dans l’île de Curaçao, dans les Antilles.