Plus de trois quarts des employés de la défunte Small and Medium Enterprises Development Authority n’ont pas souhaité intégrer SME Mauritius. Ils sont, en effet, 77 à avoir demandé à être redéployés dans d’autres ministères ou corps parapublics. Tous les cas seront «résolus» d’ici fin juin, assure Sunil Bholah, ministre des Entreprises et des Coopératives.

Du personnel initial de 94 personnes, seules 10 ont souhaité évoluer au sein de la nouvelle entité. Tandis que 7 ont préféré partir à la retraite. SME Mauritius fonctionne normalement, assure le ministre.

A voir aussi