C’est désormais officiel. Airway Coffee compte licencier 60 employés d’ici fin novembre. C’est ce qu’indique leur représentant syndical. Atma Shanto, de la Fédération des travailleurs unis (FTU), a assisté ce matin à une réunion avec Raj Thacoor, liquidateur provisoire d’Airway Coffee, sous la présidence du ministère du Travail et en présence de quelques employés de l’entreprise de restauration.

Les employés de l’ancien restaurateur de l’aéroport espéraient un dénouement, tout du moins un début de solution. Mais la session de travail a tourné court, Raj Thacoor et son homme de loi ayant signifié qu’ils ne pouvaient s’attarder.

Le liquidateur a officiellement notifié le ministère du Travail de son intention de remercier une partie de son personnel. Le motif : « redundancy and economic constraints ». Les employés concernés ont d’ailleurs reçu leur préavis de licenciement en écrit.

Dans le courrier, Raj Thacoor explique que les activités d’Airway Coffee ayant « diminué significativement et les revenus ayant baissé drastiquement », la compagnie n’est plus en mesure d’assurer l’emploi de « la majorité de ses salariés ni de payer leurs salaires et autres coûts d’opération ». Par conséquent, « la majeure partie du staff est ‘inevitably redundant’ ».

Atma Shanto ne désespère pas. Et en appelle à Showkutally Soodhun, qui assure l’intérim au ministère du Travail pendant que Soodesh Callichurn est en mission à l’étranger. Le président de la FTU souhaite l’intervention de Soodhun pour qu’une solution soit trouvée pour ces employés.