Elles sont actives dans des organismes du privé et du milieu, ou encore dans le milieu associatif. Ces 53 personnes ont suivi, cinq jours durant, une formation sur la culture biologique. Une initiative du ministère de l’Agro-industrie et de l’Organisation pour l’alimentation et l’agriculture.

Une remise de certificats a eu lieu, ce 7 décembre, à l’université de Maurice. Les participants viennent du ministère de l’Agro-industrie, de l’Agricultural Research and Extension Unit, de l’université de Maurice, du secteur privé comme Maurifood, ou encore sont des représentants d’ONG (APEIM, Caritas, Forena).

Ces personnes ressources pourront désormais former et encadrer les planteurs désireux de se mettre au bio. Comme le souligne Arty Bunwaree, National Project Coordinator, ce type de culture donne des produits plus sains. Mais il faut en maîtriser les principes.