La campagne nationale de nettoyage se poursuit. Showkutally Soodhun, qui préside le comité de supervision, réitère son appel à la coopération de tout un chacun. A la fois pour se débarrasser des déchets et embellir l’environnement.

Le vice-Premier ministre note avec satisfaction la participation active des détenus et de la force policière. Il rappelle, dans la foulée, que n’importe quel représentant des forces de l’ordre peut remettre une contravention pour des infractions à l’Environment Protection Act.

Le ministre du Logement et des Terres précise que depuis le coup d’envoi de la campagne Clean Up Mauritius, 220 contraventions ont été émises.

Lors du point de presse suivant la réunion du comité, ce vendredi 24 mars, Soodhun a précisé qu’un premier bilan sera effectué dans une semaine.