Les travaux à la rue Decaën, le tronçon Terre-Rouge/Verdun, le chantier de la nouvelle gare Victoria, le métro léger… Ce sont là quelques-uns des projets d’infrastructures prévus pour 2017. L’année prochaine, assure Nando Bodha, sera « l’année de tous les chantiers ».

Dans cette optique, le ministre des Infrastructures indique que les joint-ventures entre les grandes compagnies locales et internationales seront encouragées. La main-d’œuvre étrangère sera limitée.

Il souligne également qu’entre 6 000 et 10 000 postes additionnels seront, à terme, mobilisés dans la construction. Le secteur emploie actuellement quelque 46 000 personnes, a précisé Gaëtan Siew, président du Construction Industry Developement Board.

Une base de données sera mise en place au niveau du ministère du Travail. Et des programmes de sensibilisation initiés à travers le pays pour mobiliser les jeunes, dit le ministre.

Gaëtan Siew ajoute que les méthodes de construction et la manière de travailler doivent aussi évoluer. Une réunion est justement prévue demain avec les grands contracteurs du pays pour voir comment réorganiser leurs structures afin d’accueillir plus de jeunes.

A noter que la pose de la première pierre du projet Metro Express est prévue pour le 12 mars 2017. Deux compagnies sont en lice à la suggestion de l’Inde : Afcons, qui fait partie de l’un des plus grands groupes de construction indien, ainsi que Larsen & Toubro, conglomérat multinational de l’Inde.