«A Maurice, 20 000 personnes souffrent d’hépatite C.» C’est qu’a révélé le ministre de la Santé, Anwar Husnoo, à l’issue de la cérémonie d’ouverture de la conférence sur cette maladie à l’hôtel Sofitel, à Wolmar, ce lundi 15 octobre. Il explique que le but de cette rencontre internationale est de trouver des moyens pour rendre le traitement abordable .

L’hépatologue mauricien Sulleman Moreea, qui pratique en Grande-Bretagne, estime que beaucoup de nos compatriotes ne savent pas ce qu’est l’hépatite C. Il pense que la sensibilisation des Mauriciens est primordiale.

De son côté, Gamal Esmat, professeur en hépatologie à l’université du Caire, en Egypte, recommande la mise sur pied d’un comité pour l’élaboration d’un plan d’action pour éradiquer cette maladie.

Nudhar Bundhoo de l’ONG Prévention, information et lutte contre le Sida (Pils), Prithiviputh Reetoo de HEP Support, et le Dr Myriam Timol du ministère de la Santé, entre autres, interviendront durant cette conférence qui prendra fin ce mardi 16 octobre.