Follow Us On

Slider

Enlever toute dimension ethnique à la citoyenneté, inscrire le kreol morisien comme langue officielle, reconnaître les droits économiques, sociaux et environnementaux et enfin, condamner l’esclavage dans la loi suprême du pays. Ce sont les quatre amendements constitutionnels que propose Rezistans ek Alternativ dans le cadre de la commémoration de l’abolition de l’esclavage.

Après Dylan Allagapen, Veena Dholah et Kugan Parapen ont tour à tour dénoncé le traitement infligé aux ouvriers étrangers travaillant à Maurice. Mais aussi appelé à la mobilisation lors de la journée mondiale des Wetlands qui sera commémorée par ReA ce 3 février aux Salines de Rivière-Noire.

Facebook Comments