Ce projet pilote permettra-t-il de mieux gérer la prolifération des chiens errants ? Une campagne de stérilisation démarrera dans le district de Flacq à compter du 1er avril. La Humane Society International apporte son soutien et son expertise au ministère de l’Agro-industrie dans le cadre de ce projet pilote. Dont l’objectif est de toucher 10 000 chiens errants.

Le protocole d’accord a été signé ce mardi 20 février, à Port-Louis.

Coût de ce projet : environ Rs 12 millions. L’Agro-industrie contribue à hauteur de 168 531 dollars et la HSI, 212 765 dollars. Celle-ci est une organisation non gouvernementale experte en protection animale.

Trois vétérinaires et 7 Animal Welfare Officers seront à pied d’œuvre pendant 12 à 14 mois. L’autre volet du projet : sensibiliser le public, en particulier les propriétaires de chiens, sur la nécessité de les stériliser et de les vacciner. Un numéro de téléphone pour les problèmes liés aux chiens sera également mis en place.

Le problème de chiens errants n’est pas «unique» à Maurice, note le président de la HSI. Le Bhoutan est d’ailleurs le seul pays à avoir un taux de stérilisation à 80%, dit Rahul Sehgal. Il espère cependant que ce projet pilote permettra de mettre en place des solutions durables.

Le rôle de la Mauritius Society for Animal Welfare sera revu, indique le ministre Mahen Seeruttun, de même que celui de l’Animal Welfare Unit. Cela afin de «leur donner les moyens d’adresser les problèmes de maltraitance» envers les animaux.