Le leader du MMM redit sa détermination d’aller seul aux prochaines élections générales. Pour Paul Bérenger, c’est la principale, voire la seule option qui s’offre aux mauves face à un Parti travailliste toujours sous le contrôle de Navin Ramgoolam et un Pravind Jugnauth qu’il ne porte pas dans son cœur.