405 terrains résidentiels, 35 terrains commerciaux et 5 espaces verts sur une superficie de 25 hectares et 475 mètres carrés. Ce projet de morcellement est signé : le Rose-Belle Sugar Estate Board. Un rapport quant à l’Environment Impact Assessment a été soumis au ministère de l’Environnement par KDA Geosystems.

La conversion des terres agricoles pour accommoder les constructions résidentielles a déjà été effectuée. Le site ne contenait aucune flore ou faune endémique puisqu’elle était précédemment sous culture de la canne, indique le document.

Des aménagements seront faits pour des routes de 6 à 7 mètres de largeur pour relier les parcelles. Ainsi que pour l’électricité, la distribution d’eau et un système de drains.

Les promoteurs espèrent que ce projet pourra contribuer au développement socio-économique de la région en créant de l’emploi, notamment lors de la construction des logements.

Pour minimiser la pollution sonore que provoqueront les travaux, ces derniers auront lieu surtout en journée et en semaine. Une zone tampon sera également délimitée afin de minimiser la portée du bruit des machines. Celles-ci devront être dotées d’équipement dernier cri pour l’atténuer.

Et pour réduire l’émission de particules durant les travaux d’excavation notamment, le chantier sera arrosé périodiquement. Même si le chantier est vaste, le promoteur ne prévoit pas que les émissions de particules – qui seront surveillées – seront au-dessus de la limite autorisée.

Le morcellement se trouve à proximité des villages de Rose-Belle, Camp Bouvet, Marie Jeannie, Union Park, Gros-Billot et New-Grove. Il sera accessible de l’autoroute M1 (Port-Louis-Plaisance) par un rond-point existant ou par un passage souterrain le reliant à la ‘Hospital Road’.