Après la signature d’un premier protocole d’accord le 12 mars dernier, une déclaration d’intention entre la France et Maurice visant à renforcer la coopération bilatérale en matière de défense a été signée à Port-Louis le vendredi 9 novembre dernier. Il s’agit surtout de formations techniques et opérationnelles qui seront dispensées par les Forces armées de la zone sud de l’océan Indien (FAZSOI) aux forces mauriciennes.

Des officiers locaux seront admis dans les écoles françaises tandis que le renforcement de la coopération sur le plan naval se fera à travers des exercices conjoints. Soit entre les bâtiments de la marine nationale française et ceux de la National Coast Guard (NCG). Les membres d’équipage de la NCG auront accès aux écoles spécialisées en France.

L’accord signé entre Emmanuel Cohet, ambassadeur de France à Maurice, et Medha Gunputh, Permanent Secretary au ministère de la Défense et de Rodrigues porte également sur un exercice des unités de terre, de l’air et de la marine au second semestre de 2019. Un état-major franco-mauricien interarmées sera mis sur pied, en complément à la participation de la Special Mobile Force (SMF) à l’exercice annuel des FAZSOI au profit des pays de la Commission de l’océan Indien.

Cet accord, indique-t-on à l’hôtel du gouvernement, vise aussi à accroître les capacités mauriciennes dans des domaines telles que la lutte contre les narcotrafiquants et le terrorisme à travers l’action des FAZSOI.

 

Photo : Ambassade de France à Maurice