Dinesh Seebarrun, le Principal Architect du ministère des Infrastructures publiques, a été inculpé par l’Independent Commission against Corruption (ICAC) devant le tribunal de Curepipe ce vendredi 7 septembre sous la Prevention of Corruption Act. Le Directeur des poursuites publiques (DPP) a estimé qu’il y avait suffisamment d’éléments à charge contre ce fonctionnaire relativement aux accusations portées par un entrepreneur du bâtiment et travaux publics (BTP) contre cet ancien président de la Civil Service Architects Union (CSAU).

Govind Ramen, directeur de Govindramen Constructions & Sons, reproche à l’architecte de lui avoir réclamé des faveurs relativement aux contrats qu’il a décrochés auprès de l’Etat. Notamment pour la réalisation de la Rajcoomar Gujadhur Government School, à Centre-de-Flacq, et d’une New Special Education Needs School à Flacq. Dans le premier cas, Dinesh Seebarrun est accusé d’avoir sollicité 1 580 carreaux céramiques valant Rs 23 631, que lui a remis le «foreman» de Govindramen Constructions & Sons.

De l’autre, le fonctionnaire a obtenu l’installation de portes et fenêtres en aluminium valant Rs 316 745 à son campement, à Flic-en-Flac, auprès du contracteur. Celui-ci a porté plainte auprès de la Commission anticorruption, il y a trois ans, pour des faits remontant à octobre 2014. La Commission anticorruption devrait pousser ses investigations dans le secteur du BTP pour traquer des fonctionnaires sous les articles 7(1) and 83 du POCA soupçonnés de «Public official using his office for gratification’ in breach of sections».

Le patron de Govindramen Constructions & Sons, qui a travaillé sur des chantiers tels que le Centre Nelson Mandela pour la culture africaine, a été entendu par le Central Criminal Investigation Department il y a six mois relativement à l’enquête sur Pro Construction and Renovation Works, société appartenant au député du Mouvement socialiste militant (MSM) Sudesh Rughoobur.