Ce ne sont pas les matériaux utilisés par le constructeur qui sont en cause mais plutôt la nature du terrain sur lequel le tronçon de route abîmé a été construit. C’est la conclusion à laquelle les ingénieurs d’ARQ Engineering Solutions sont arrivés. Dans le même temps, ils ont suggéré à l’Etat les différentes mesures palliatives qui permettront de solidifier le terrain avant de reconstruire ce tronçon.

En l’absence d’un constructeur local pouvant démarrer rapidement les travaux, c’est à travers un appel d’offres international que la Road Development Authority (RDA) sélectionnera l’entreprise qui reconstruira cette portion de route. Selon Claude Wong So, président de la RDA, l’appel d’offres devrait être lancé dès fin octobre ou début novembre. Il estime que les travaux coûteront entre Rs 200 millions et Rs 300 millions.

Le ministre des Infrastructures publiques a effectué une visite des lieux, ce vendredi après-midi, pour constater la détérioration avancée de cette partie de l’autoroute. Nando Bodha s’est désolé du coût final de l’autoroute, qui a grimpé à plus de Rs 160 millions par kilomètre en raison des réparations qui devront être effectuées à cause du glissement de terrain à Valton et de l’affaissement de l’autoroute un kilomètre plus loin.