Les syndicats et l’association des consommateurs reviennent à la charge contre le Trade in Services Agreement (TISA). Regroupées au sein de la Platform pou sovgard nou soverennte, une dizaine d’associations se demandent pourquoi Maurice est le seul pays d’Afrique à vouloir signer cet accord.

Selon le porte-parole de la plateforme, Radhakrishna Sadien, la signature du TISA signifierait la fin de la souveraineté de Maurice. La plateforme déplore le rôle secondaire des syndicats et de la société civile lors des consultations qui auront lieu du 4 au 6 octobre.

En effet, une délégation du secrétariat du Commonwealth sera à Maurice afin d’évaluer l’impact du TISA dans les différents secteurs. Or, seulement une heure a été consacrée aux syndicats et à la société civile. La plateforme compte adresser un courrier au gouvernement à cet effet.